Rapport de l’ETHRA : quel avenir pour la vape en UE ?

Entre le 12 octobre et le 31 décembre 2020, l’ETHRA a lancé une grande enquête en ligne sur les consommateurs de nicotine dans toute l’UE (y compris UK). 35000 participants ont répondu à l’enquête, ce qui en fait l’une des plus grandes réalisée à ce jour.

Composition de l’échantillon

Parmi les 35000 participants, nous avons :

  • 94 % utilisent des produits de vapotage.
  • 9 % fument des cigarettes et 3,6 % du tabac à rouler.
  • 2,9 % de l’échantillon utilise du SNUS, tandis que 1,5 % des sachets de nicotine (« snus sans tabac ») et 0,5 % des « chewbags ».
  • 0,5 % ont recours aux produits de nicotine pharmaceutiques (gommes, patchs ou inhalateurs).
  • Une petite proportion de r pondants utilise divers autres types de produits de tabac combustibles : 0,9 % fument le cigare, 0,5 % la pipe et 1,3 % la chicha.
  • 1,6 % consomment des produits de tabac chauff .
  • Le tabac à priser compte 0,3 % d’utilisateurs et les autres tabacs oraux 0,1 %.

78,7% des répondants sont des ex-fumeurs dont 97,6% ont cité la vape parmi les aides à l’arrêt du tabac.

L’enquête était centrée sur deux points : la vape et le snus. N’étant pas concernés par le snus en France, nous allons nous intéresser aux données sur le vapotage

La vape est incontournable dans la réduction des risques

Les vapoteurs ayant répondu à l’enquête étaient au nombre de 32000.

Parmi les vapoteurs ayant fumé, 83,5% ont totalement cessé de fumer. Dans le panel de vapoteurs, seuls 1,3% déclarent vapoter sans jamais avoir fumé. Ce qui tord le coup, une fois de plus, aux allégations sur l’attirance des non-fumeurs vers le produit.

L’ETHRA précise que, bien que 32000 personne ne représente pas toute la population de l’UE, l’échantillon est suffisamment significatif pour en déduire qu’un part importante de fumeurs est passée de la cigarette à la vape. 

Pourquoi adopter la vape ?

  • 97% des vapoteurs ont déclaré que la réduction des risques et l’amélioration de la santé étaient importants dans leur démarche de passage à la vape.
  • Le fait de pouvoir ajuster à sa guise sa façon de vapoter est aussi une raison majeure dans l’adoption de la vape pour 82,6% des personnes
  • 78% déclarent que la diversité des arômes ont joué un rôle important pour l’adoption du dispositif.
  • Les raisons financières sont importantes ou très importantes pour 64,9% des participants.
  • La consommation de nicotine arrive en 7e intention avec 47,7% des participants. Peut-être par méconnaissance sur le sujet de la nicotine alors qu’il est primordial au final.
  • Bon dernier du classement, arrive l’effet de mode, pour 3,4% des personnes. Là aussi, on voit que certaines allégations tombent à l’eau.

Suite de l'article, ci-dessous

https://lavapeducoeur.fr/rapport-de-lethra-quel-avenir-pour-la-vape-en-ue/


Article précédent

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés